Passer au contenu principal

L’écoconception au service du développement durable

Green design is about using recycled materials and phasing out hazardous substances

Pour les fabricants, l’innovation verte devient une composante incontournable pour répondre aux exigences des clients en matière de développement durable. Outre les clients de plus en plus sensibles à la question, d’autres facteurs sont en train de changer la donne : la pression exercée par les organisations non-gouvernementales (ONG), l’entrée en vigueur de nouveaux cadres législatifs et les initiatives de l’industrie appelant à des critères plus stricts pour les fabricants.

Les objectifs de développement durable (ODD) des Nations-Unies jouent également un rôle, appelant à agir à l’échelle mondiale pour protéger la planète et améliorer les conditions de vie et les perspectives pour tous, partout dans le monde. De nombreuses entreprises se mobilisent en faveur des ODD par des actions volontaristes pour rendre leur activité plus écoresponsable.

Chez Axis, nous sommes conscients que nos choix déterminent notre avenir. Par conséquent, nous nous efforçons de prendre les bonnes décisions pour l’humanité et pour l’environnement. Nous savons que le progrès ne se limite pas à l’innovation et nous menons un travail acharné pour réduire notre impact sur l’environnement tout au long de la chaîne de valeur.

Notre ambition consiste à transformer notre activité en référence du secteur. Pour baliser ce parcours, notre action est articulée autour de trois domaines stratégiques : enrayer le changement climatique, protéger les ressources naturelles et protéger les écosystèmes. La priorité accordée à l’écoconception, notamment l’emploi croissant de matériaux recyclés et l’abandon des substances dangereuses, compte parmi nos actions pour agir de manière responsable et respecter le sens des ODD de l’ONU.

État d’esprit tourné vers l’écoconception

En 2012, Axis a créé Axis Green Design Group, dont la mission consiste à favoriser des choix durables plus conscients dans la conception des produits. Ce groupe réunit une variété de compétences, du design aux sciences de l’environnement : ingénieurs mécaniciens, ingénieurs environnements ou ingénieurs spécialistes en matériaux comme les polymères, les élastomères et les alliages métalliques.

Pour créer un lieu d’échange sur la manière de prioriser le développement durable dans la conception des nouveaux produits et d’intégrer l’écoconception aux principes du design Axis, le groupe a élaboré un guide de l’écoconception et un outil d’évaluation sur le sujet. L’évaluation s’intéresse à plusieurs aspects :

  • Sélection des matériaux
  • Optimisation technique des pièces
  • Optimisation de la conception à des fins de fabrication
  • Optimisation de l’élimination des déchets

Les matériaux durables, un choix essentiel

« La sélection de matériaux écoresponsables fait partie des grands enjeux de l’écoconception », affirme Ausra Reinap, ingénieure environnement senior chez Axis Communications et membre de l’Axis Green Design Group. « Nous nous efforçons d’utiliser davantage de matériaux recyclés, comme des plastiques renouvelables à base de carbone, et de minimiser les substances dangereuses dans nos produits, jusqu’à les éviter complètement. Le développement de caméras exemptes de produits ignifuges bromés et chlorés dangereux, aux caractéristiques de sécurité incendie inchangées, est une étape essentielle de notre parcours vers cet objectif. »

L’élimination des matériaux dangereux est un processus progressif. Pour commencer, Axis détermine où se trouvent ces matières dangereuses dans les produits. Cette étape nécessite à la fois une coopération étroite avec les fournisseurs et un système solide pour enregistrer la situation de tous les composants, matériaux et produits. Une fois ces matières toxiques identifiées dans les produits, Axis collabore avec ses fournisseurs actuels ou recherche de nouveaux partenaires pour s’approvisionner en produits alternatifs plus écologiques. Cette étape peut prendre du temps et certains matériaux sont plus difficiles à remplacer que d’autres. La démarche est continue, car le flux de nouveaux produits innovants qui nécessitent une étude de conformité ne faiblit pas.

Axis a établi une liste des substances interdites et contrôlées, qui comprend les substances déjà réglementées par la loi et celles encore non soumises à des restrictions, mais dont l’avenir est compromis dans un futur proche. « La liste contient les plastifiants et les produits ignifuges bromés et chlorés, les fameux BFR/CFR en anglais. Il est crucial pour nous de ne pas attendre l’entrée en vigueur d’une législation, mais plutôt d’avoir toujours une longueur d’avance », explique Ausra Reinap. « Ce volontarisme est un avantage concurrentiel qui nous permet d’être prêts pour les règlements à venir, de créer une activité plus pérenne et de proposer à nos clients des produits sans substances dangereuses. »

Au-delà des matériaux

Pour minimiser les effets sur l’environnement et la production de déchets, nous devons considérer non seulement les matériaux que nous utilisons, mais aussi nos méthodes de conception de produit. Au lieu d’adopter une réflexion linéaire et d’utiliser de nouvelles ressources physiques, nous devons commencer à nous inscrire dans une logique circulaire, en minimisant la consommation de ressources et en réutilisant.

Johan Widerdal and Ausra Reinap
Johan Widerdal et Ausra Reinap font partie de l'Axis Green Design Group

La quantité et le poids des pièces doivent impérativement diminuer. Moins de matière, c’est moins de ressources consommées, mais aussi moins de coûts et d’effets délétères sur l’environnement associés au transport.

En faisant les bons choix de matériaux et en facilitant le montage et le démontage, le triptyque réparation/réutilisation/recyclage est simplifié. « Dans l’idéal, il faudrait une conception modulaire facile à fabriquer, réparable et recyclable qui s’inscrirait dans une démarche de circularité », explique Johan Widerdal, ingénieur mécanicien chez Axis Communications et membre de l’Axis Green Design Group.

Il poursuit : « Nous nous informons et nous examinons comment concevoir des produits composés de matériaux propices au recyclage dans une économie circulaire, mais aussi comment prolonger le cycle de vie des produits par des moyens astucieux de réemploi, réparation et remise en état. »

Priorité à la qualité et la viabilité

Le basculement vers des alternatives durables est incontestablement nécessaire. Encore faut-il que les fabricants puissent garantir que des produits plus durables offrent le même niveau de qualité que leurs prédécesseurs classiques. C’est là qu’interviennent les essais.

« Les nouveaux matériaux sont testés par rapport à des exigences techniques et des normes pour s’assurer qu’ils respectent nos critères, mais aussi les obligations légales », précise Jonna Lagerblad, ingénieure mécanicienne senior chez Axis Communications et membre de l’Axis Green Design Group. Les essais doivent être rigoureux et exhaustifs pour tous les nouveaux matériaux. D’autant qu’il a été prouvé que les produits durables peuvent être tout aussi performants, voire meilleurs que leurs versions plastique en termes de longévité et d’endurance.

Tous les composants sont soumis à des essais poussés. Ils doivent être conformes aux contraintes techniques concernées, comme UL, pour être utilisés : l’écoconception ne peut se faire au détriment de la sécurité.

Une conception toujours plus verte en point de mire

« L’écoconception est un concept plutôt vaste, qui revient à chercher des pistes pour minimiser notre impact sur l’environnement tout au long du cycle de vie du produit », explique Ausra Reinap. « C’est un axe de travail permanent chez Axis. »

En 2021, Axis a doublé sa consommation totale de plastique renouvelable à base de carbone, qui a bondi de 23 à 51,5 tonnes. Axis a également lancé trois produits qui contiennent du plastique renouvelable à base de carbone. Au plan des caméras, 27 % des modèles lancés en 2021 étaient sans BFR/CFR. Au total, environ 90 % des caméras réseau et encodeurs Axis lancés en 2021 étaient sans PVC.

En 2022, le Green Design Group a centré son action sur l’emploi de plastique renouvelable à base de carbone dans les produits Axis. Son travail consistait à améliorer la méthodologie de cartographie de la teneur en plastique renouvelable à base de carbone dans les produits et à organiser des formations auprès des équipes R&D d’Axis pour encourager un recours plus massif aux matériaux renouvelables. Nous sommes conscients que la sélection de matériaux recyclés peut tourner au casse-tête. En cause, le choix limité de matériaux renouvelables à base de carbone qui satisfont les exigences techniques, notamment les normes UL qui sont cruciales aux Etats-Unis et au Canada", analyse Jonna Lagerblad.

L’année prochaine, l’objectif de l'Axis Green Design Group vise à améliorer encore l’outil d’évaluation de l’écoconception et d’autres domaines à impact environnemental en accord avec les ambitions écologiques de l’entreprise.

Responsabilisation des acteurs

Et Ausra de conclure : « Aujourd’hui, en tant que fabricant, nous devons impérativement assumer notre responsabilité dans le développement durable, et l’écoconception devient indispensable pour être un fournisseur crédible. Axis porte de très grandes ambitions, et si notre objectif est d’être leader de notre domaine, nous devons réduire notre impact environnemental tout au long du cycle de vie du produit et sur toute la chaîne de valeur. »

Pour en savoir plus sur nos actions visant à minimiser notre empreinte sur l’environnement, rendez-vous sur :
Andreas Reimann
 - 
Contact presse
PR and Social Media Specialist, Axis Communications
Axis Communications, Andreas Reimann, PR and Social Media Specialist
To top