Passer au contenu principal

Une nouvelle génération de caméras écoénergétiques

6 minutes read

La flambée des coûts de l'énergie et la crise climatique ont remodelé notre façon d'envisager le progrès. Les nouvelles solutions doivent être fondamentalement durables, à tel point que la consommation d'énergie est devenue un facteur d'achat essentiel pour les caméras. Nous avons parlé avec Kent Fransson, chef de produit international PTZ, et Rickard Gudbrand, spécialiste des produits PTZ chez Axis, des nouveaux produits Axis Q-Line équipés d'une fonctionnalité d'économie d'énergie. Disponible à partir de juin, le nouveau mode faible puissance peut réduire les besoins énergétiques jusqu'à 50 % à certaines amplitudes thermiques.

Un début singulier

Lorsque vous entendez les mots « unité de surveillance mobile », on vous pardonne de ne pas penser immédiatement à « un terrain fertile pour l'innovation en matière d'économie d’énergie. » Mais les meilleures idées nous viennent toujours dans les endroits les plus singuliers. Et nous avons justement trouver le terrain d'essai parfaitement adapter à notre engagement envers la protection de la planète.

Plusieurs clients demandaient à l'équipe de Kent et Rickard des caméras sur mesure à faible consommation d'énergie conçues pour prendre en charge des sites mobiles et distants. Ces caméras devaient fonctionner dans des conditions où les températures pouvaient passer d'une chaleur douce pendant la journée à des nuits glaciales.

« Les technologies spécialisées, comme les nôtres, doivent conserver une température interne d'environ 20 degrés », explique Kent. « Nous, comme tous les acteurs du secteur, résolvons ce problème en installant simplement des chauffages à minuterie dans nos produits. »

Le problème réside dans le fait que le chauffage est la forme la plus intensive de consommation d'énergie. Mais face à de fortes variations de température, retirer le chauffage n'était pas une option. Un client utilisait des unités mobiles transportant d'énormes batteries pour assurer leur fonctionnement.

« Certains utilisaient même des panneaux solaires pour alimenter l'appareil », ajoute Kent. « Mais la consommation d'énergie est plus difficile à gérer que vous ne l'imaginez. Nous pouvons simplement essayer de réduire la quantité d'énergie requise par la batterie. »

Rickard intervient : « Cela peut sembler évident, mais permettre au chauffage de s'éteindre lorsque vous n'en avez pas besoin n'est pas une norme industrielle concernant les caméras. La consommation d'énergie n'est devenue que récemment un facteur d'achat décisif. »

Leur équipe a été en mesure de créer un nouveau mode faible puissance qui désactive la plupart des chauffages d'une caméra lorsque la température ambiante est assez élevée, ce qui réduit la consommation électrique.

« Nous savions que notre idée était la bonne en voyant les premiers résultats », déclare Kent avec enthousiasme. « Nous avons constaté des économies d'énergie de l'ordre de 50 % dans certaines plages de température. »

« Pour nous, l'étape suivante était claire », ajoute Rickard. « Nous devions tester le matériel dans d'autres situations : de nouveaux lieux avec des températures moyennes différentes. De nouveaux cas d'utilisation. »

Un état d'esprit axé sur la durabilité

De retour au siège d'Axis, des analyses récentes du cycle de vie ont démontré que 60 à 80 pour-cent de l'impact total sur l'environnement des caméras réseaux est associé à sa consommation d'énergie pendant l'utilisation.

Cependant, le défi de la réduction de la consommation d'énergie réside dans la garantie que les performances et la fiabilité ne seront pas impactées de façon négative. 

« Lorsque vous offrez des solutions en matière de sécurité, la fidélité et la fiabilité des preuves sont une priorité », affirme Rickard.

Par conséquent, Axis continue de consacrer beaucoup de temps et d'efforts dans l'amélioration de ses sources d'énergie. L'alimentation électrique assure déjà une perte minimale, sous forme de chaleur et de bruit électrique.

« Nous nous engageons à fixer des objectifs fondés sur des données scientifiques pour nos émissions de carbone », explique Kent. « Par notre travail, nous souhaitons redéfinir les standards de l'industrie en matière de pratiques commerciales durables. »

En se focalisant sur trois domaines stratégiques (combattre le changement climatique, protéger les ressources naturelles et les écosystèmes), Axis réalise des progrès durables dans sa manière de fonctionner.

Impossible d'optimiser ce qui n'est pas mesuré

L'équipe a depuis modélisé le nouveau mode faible puissance à des températures ambiantes du monde entier. Et les résultats ont été considérables. Dans des lieux tels que Lund et New York ou encore dans des villes plus chaudes telles que Madrid et Dallas. Le déploiement urbain sur les immeubles et les lampadaires, les sites industriels et les usines, et les unités mobiles à distance utilisant des batteries. D'importantes économies d'énergie ont été constatées dans toutes ces situations. 

« Pour bien comprendre chaque enjeu, vous devez être capable de le quantifier », affirme Rickard. « Vous pouvez ensuite relever ce défi et démontrer dans quelle mesure vous avez réussi. »

Il continue : « Nous avons installé des capteurs de puissance dans chaque scénario pour calculer les économies d'énergie réalisées sur une année. De cette façon, nous avons été en mesure de constater l'efficacité réelle du nouveau mode faible puissance dans différentes situations. Nous sommes bien évidemment très heureux des résultats. Nous avons prouvé qu'une nouvelle approche en matière d'économie d'énergie était possible, en allant au-delà de l'alimentation électrique. »

Par ailleurs, la consommation d'énergie est une priorité pour toutes les entreprises. Désormais, les appels d'offres commerciaux s'intéressent souvent à l'impact carbone sur l'installation et à la consommation pour l'ensemble du cycle de vie. Ces chiffres peuvent faire ou défaire le succès d'une candidature.

Kent Fransson, Global Product Manager PTZ
Kent Fransson, chef de produit international PTZ : « […] les clients et les installateurs peuvent maintenant réaliser des prévisions assez précises de l'impact énergique et carbone sur une installation. »

Kent ajoute : « Avec la modélisation et les tests réalisées, et avec l'intégration des compteurs d'énergie, les clients et les installateurs peuvent maintenant réaliser des prévisions assez précises de l'impact énergique et carbone sur une installation. C'est le niveau d'accessibilité nécessaire, et trop souvent absent, pour prendre des décisions durables.»

Au-delà du chauffage

En plus de démontrer l'impact significatif de ce nouveau mode sur la consommation d'énergie, l'introduction d'un capteur de puissance intégré suscitait toutes sortes d'idées.

« Subitement, nous pensions au-delà du simple chauffage », déclare Kent. « Le capteur de puissance permet de mesurer la consommation d'énergie de presque tous les composants de la caméra, de la vitesse de mouvement des caméras PTZ à l'activation ou non de l'éclairage infrarouge, en passant par les différentes fréquences d'image et bien plus. Avec ces informations et les bons outils, les utilisateurs pouvaient configurer individuellement les caméras pour optimiser la consommation d'énergie tout en étant adaptée au cas d'utilisation. » 

Rickard poursuit : « Les clients nous demandent souvent la puissance dont une caméra a besoin selon des paramètres et des conditions ambiantes spécifiques. Il était difficile de répondre à ces questions, mais dorénavant le capteur de puissance permet d'obtenir des valeurs très précises, pas simplement sur l'instant mais aussi au fil du temps. C'est essentiel pour les clients utilisant des caméras dans des installations alimentées par batterie et souvent mobiles. Mais cela concerne aussi celles possédant une batterie de secours, parce qu'elles peuvent estimer de façon très précise le temps restant avant une panne d'alimentation externe. » 

La nouvelle Q-Line équipée du mode d'utilisation faible puissance

Axis a depuis lancé les caméras AXIS Q6318/15-LE, AXIS Q6215/25-LE et AXIS Q6135-LE équipées de ce nouveau mode d'utilisation faible puissance. Les modèles susmentionnés comprennent également un capteur de puissance, un compteur d'énergie en temps réel et marquent la disponibilité commerciale de caméras à haute économie d'énergie.

De plus, Axis s'est engagé à équiper en série les futurs produits Q-Line d'un mode faible puissance et d'un capteur de puissance.  

AXIS Q6318-LE Network Camera
L'AXIS Q6318-LE Network Camera, l'une des caméras proposant le mode d'utilisation faible puissance.

« Nous sommes vraiment heureux et fiers d'avoir fait de l'économie d'énergie un argument de vente principal de nos produits », conclut Kent. « C'est quelque chose de nouveau sur le marché qui peut faire une différence énorme pour le porte-monnaie de nos clients et pour l'environnement. » 

Selon les circonstances et la température ambiante, l'utilisation du mode faible puissance peut réduire de 50 % la consommation d'énergie à certaines plages de température. La réduction réelle de la consommation d'énergie dépend des conditions autour de la caméra (comme la température ambiante), de la version du firmware, de la charge de travail pour la caméra et, bien sûr, du modèle de caméra sélectionné.

Pour en savoir plus sur les nouveaux modèles Q-Line et leur mode faible puissance, lisez le nouveau livre blanc ici.
Pierre-Edouard Roussel
 - 
Contact presse
Segment Marketing Specialist, Axis Communications
Téléphone : +33 14 096 69 03
|
Pierre-Edouard
To top